Demain… c’est maintenant

Je suis allée voir le film Demain au cinéma. Encore un film sur l’écologie et le réchauffement climatique, un film qui vous met le moral dans les chaussettes et vous donne envie de hurler, me direz-vous. Et bien non. Demain démarre par une introduction choc où les quelques faits cités font froid dans le dos: dans quelques années nous vivrons à une température terrestre que l’espèce humaine n’a jamais expérimentée, nous sommes en train de vivre la 6ème extinction d’espèce sur la terre depuis 450 millions d’années (l’une d’elles ayant été la disparition des dinosaures par un astéroïde) et nous avons à peine 20 années pour renverser la balance et stabiliser le réchauffement. La dégradation de notre éco-système s’est faite à une vitesse inouïe, du jamais vu et par notre seul fait: nous organisons notre destruction.

Bon là, effectivement, on a le moral dans les chaussettes. C’est là que le film démarre avec des solutions testées et approuvées partout dans le monde sur 5 thèmes : l’alimentation, l’énergie, l’économie, la démocratie, l’éducation. On y découvre des idées qui pourraient renverser la tendance, nous permettre d’aller vers une économie qui répondrait aux besoins de l’humanité tout en respectant notre terre si précieuse et donc conserver notre espèce.
Par exemple, la permaculture qui consiste à une agriculture locale, diversifiée qui s’appuie sur des règles observées dans les éco-systèmes naturels. Les sols sont respectés et la nature reprend ses droits pour une productivité meilleure que les productions industrielles. On voit également que des villes comme Copenhague qui devraient être auto-suffisantes en énergie sans consommer d’énergie fossile d’ici quelques années, grâce aux éoliennes, l’hydraulique et les panneaux solaires. J’ai appris que des milliers de villes dans le monde ont développé leur propre monnaie locale, que les habitants utilisent pour leurs achats locaux. Un moyen de dynamiser l’économie locale, d’être moins dépendants des banques et systèmes financiers internationaux et de retrouver du lien.
Bref, plein de bonnes idées qui redonnent beaucoup d’espoir: il existe des solutions !

Je suis sortie plus motivée que jamais pour contribuer à ces changements et  aider à ce que l’on arrête ces hérésies qui poussent à notre disparition. Mais je me sens terriblement impuissante. Encore une fois, je n’ai pas trouvé de solutions à ma portée qui me permettent de participer à ce grand changement dont on ne peut se passer. Je me sens complètement démunie: je n’ai pas l’activisme ou l’énergie de monter une ferme locale dans ma ville, ni de militer pour les énergies renouvelables auprès des politiques ou de monter une économie financée par une monnaie locale. Je suis comme la plupart des gens: j’ai déjà un métier, des amis et une famille qui prennent tout mon temps. Je donne tous les mois à WWF , je trie mes déchets et je prends les transports en commun mais ça me semble tellement petit face à cette course contre la montre d’une ampleur mondiale.
Comment puis-je faire plus ? Comment puis-je simplement contribuer à cette cause qui me tient à cœur ? Comment vivre autrement sans pour autant cultiver son potager pour vivre en auto-suffisance ? Est-ce d’ailleurs possible ?

C’est terrible de nous sensibiliser, sans nous donner les moyens de changer les choses. C’est comme voir que l’on fonce dans un mur et ne pas savoir quoi faire pour freiner. C’est terriblement frustrant, énervant et finalement démotivant.
C’est pour cela que j’ai absolument besoin que l’on m’outille, que l’on me guide. Aujourd’hui je suis plus que jamais consciente du problème dramatique de notre planète, mais je me sens aussi plus que jamais frustrée de ne pas savoir comment contribuer pour changer ça. Je n’attends qu’une chose: que l’on me dise quoi faire, à mon niveau !

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s